• 24 juillet 2018      

    ARIEGE 2018

           

    Cette année ,c'est  vers l'Ariège que la semaine club nous entraîne.es anciens Beaufortais Micheline et Jean-Michel nous avaient fait la surprise de venir avec un groupe d'Ariégeois à notre randonnée Jeanne de Laval en septembre et à leur invitation nous avons organisé une semaine dans cette partie des Pyrénées que nous ne connaissions pas encore .

               Le samedi 2 juin nous partons vers St Girons et nous passons chez Jean-Michel et Micheline à Caumont où un pot d'accueil nous attend avant de se rendre au camping.Dans la soirée nous retrouvons nos mobilles homes   sur un grand terrain de camping ou les orages des derniers jours ont détrempé le gazon ....

              Le lendemain dimanche vers 9 h tout le monde était prêt pour randonner soit en vélo soit à pieds . Les cyclos empruntaient le circuit n°5 le plus facile avec 1 col seulement celui des Marrous que nous montons après le déjeuné à Foix .

              Le lundi les cyclos partais vers le col de Portet d'Aspet et après après le déjeuné les plus téméraires partaient dans la vallée de Bethmale faire les cols de la Gore et de Catchaudégué .

              Le mardi grosse journée avant le jour de repos , les costauds partaient sur la route de l'étape du Tour au programme les cols de Latrape ,d'Agnel ,des Caougnous , de Péguère , le sommet de Portel , puis les cols de la crouzette et de Rille . La pluie s'invitera en fin de journée  .

              Le mercredi jour de repos vélo mais visite de St Lizier ancien évèché sur la route de Compostelle par le chemin de Piémont . Une superbe église et des bâtiments importants qui abritèrent un temps , un hopital de santé mentale .Cet ancien Palais des évêques abrite aussi un  Musée départemental  sur l'histoire locale de l'antiquité aux arts et traditions populaires du XIXe siècle . Pour le déjeuné nous allons à Caumont où nous attendait un super apéro puis un cassoulet maison , du fromage Ariègeois et une délicieuse croustade .... Bravo et merci aux Caumontois .Et dire que le soir nous nous remettions à table au camping !!

              Après une bonne nuit et une bonne digestion les cyclos partaient en voiture à Figarol pour une escapade en Haute Garonne : Col des Ares , du Muret , du Portet d'Aspet par le versant Ouest puis le Col de Menté un beau programme par une très belle journée .

              Nous terminons cette semaine par une dernière sortie , une des plus dures au départ de Soueix avec le Col du Port , d'Agnel ,le Port de Bers  et la visite de Tarascon sur Ariège .

              Notre dernière soirée se fera sous les tentes à l'extérieur signe d'un changement de temps où le soleil sera bien présent et les orages calmés  .

              Nous avons été très bien accueilli au camping d'Audinac les Bains par de jeunes gérants venus du Maine et Loire et qui ont contribué à rendre ce séjour des plus agréables.

             Un remerciement à nos anciens Beaufortais qui se sont occupés des marcheurs en leur faisant découvrir leur belle région 

              Une semaine inoubliable !!!

                                                                                                                                  texte :     Jean -Pierre 

             

  • 7 octobre 2018      

    Brest-Menton par Etienne

    Diagonale Brest Menton du 07/06 au 11/06/2018

    En route pour Menton, 3 cyclos au départ, Dominique Bourgeteau (Mamers), Francis Esnault (Alençon) Etienne Lecomte (Beaufort en Anjou).

    Départ de l’hôtel de Police de Brest dès 3 h pour une première étape longue de 297 km qui nous emmène à la Chapelle Glain (53). Le crachin breton nous accompagne pendant 70 km jusqu’au petit déjeuner puis premier incident mécanique, Dominique casse un rayon sur la roue arrière, cela nous inquiète car ce n’est pas la première fois. Il nous faut trouver un vélociste au plus tôt car il est déjà 16 h. A Maure de Bretagne nous nous arrêtons chez un réparateur en motoculture et accessoirement en cycle, avec un peu de chance… Après une demi-heure de recherches et d’essais, pas possible de réparer, nous téléphonons à Jean Luc (Grippon), que nous devons rencontrer le lendemain sur la route, pour lui demander de nous approvisionner quelques rayons d’avance sur la base de nos mesures rapidement prises, nous repartons aussitôt vers Bain de Bretagne où nous pouvons réparer chez un très sympathique vélociste en cours de cessation d’activité, nous en profitons pour prendre deux rayons d’avance aux bonnes dimensions.

    La deuxième étape nous emmène vers la Châtre (36) (à nouveau 299 km), le départ initialement prévu à 5 h est avancé à 4 h. Au bout de 50 km nouvelle casse d’un rayon, nous réparons immédiatement et repartons vers Gennes où nous attendent des amis de Francis et Jean Luc avec les rayons un peu trop longs. Là nous prenons un solide petit déjeuner et repartons accompagnés des amis de Francis. A Saumur nous nous arrêtons chez un vélociste bien connu et Dominique approvisionne une dizaine de rayons, un peu plus tard nous sommes rejoints par Christian Rayneau (sariste²) et déjeunons ensemble à Anché puis petit à petit nos accompagnateurs nous laissent continuer.

    Le départ du  troisième jours (284 km) est également avancé à 4 h, Francis est fatigué et finalement renonce à Le Montet, la séparation est difficile, nous poursuivons à deux. A Saint Pourçain, Michel Mevel (sariste²) nous attend et nous offre un verre, ensuite nous déjeunons à Cusset. Au restaurant, des légionnaires passent en revue leur répertoire musical. Peu après le passage au col du beau Louis à Champoly casse d’un troisième rayon, la réparation dure dix minutes puis en route pour Saint Etienne, l’arrivée est interminable.

    L’avant dernière journée (258 km) débute dès 4 h par le col de la République, quelques photos au sommet , il ne fait pas très chaud, nous nous habillons pour la descente vers Sarras puis Valence. Peu après, sur le bord de la route, des cerisiers bien chargés nous tendent leurs branches, nous ne pouvons pas résister à la tentation de  déguster quelques cerises. A Die vers 16 h il fait très chaud, nous nous arrêtons pour boire une bière et manger une assiette bien garnie, nous sommes les derniers clients à déjeuner. Après avoir franchi le magnifique col de Cabre il nous reste 60 km pour atteindre Sisteron et sa citadelle illuminée dans la nuit.

    La dernière étape de 217 km commence sous la pluie, cela durera 60 km jusqu’à Barrême. Sur la route Napoléon il s’en suit une série de cols enchaînés les uns derrière les autres : col de Lèque, puis Castellane, col de Luens, puis Séranon, col de val Ferrière puis Escragnolles ou un somptueux déjeuner nous attend chez Colette. Quelques dernières bosses col du pas de la Faye puis le col du Pilon et c’est la descente vers Grasse puis Nice, nous postons notre carte et nous arrêtons dans un bar, Après 2 km sur la promenade des Anglais demi-tour, Dominique a oublié son porte-monnaie, en fait il était dans l’une de ses poches… La fin de cette diagonale est longue et bosselée, un passage rapide sur le circuit de F1 de Monaco en cours de démontage. 20 h 45 Menton après 1355 km et 12235 m de dénivelé (indication de mon GPS) , son Hôtel de Police puis notre Hôtel pour une journée de repos avant de rentrer, Dominique continue vers l’Italie sur l’euro-diagonale Menton Bari.

    ² Un sariste est une personne chargée de vérifier un des points de passage déclaré par le candidat diagonaliste.

    Etienne