• 3 septembre 2017      

    Mont St Michel

    Quatre Beaufortaises sont parties en vélo de Beaufort en Vallée le 03/09 pour rejoindre  Vitré et le lendemain ,

     St Malo ( 230 km ) pour participer au séjour Malouin organisé par le CODEP 49.

    Notre hébergement se situant à quelques encablures de St Malo, nous avons pu profiter de la mer et des remparts de le ville.

    Nos différents circuits nous ont conduits en longeant la mer, en prenant le bateau et en traversant la campagne bretonne qui humait le bon chou-fleur, le poireau ...  vers l'anse du Guesclin, Dol de Bretagne, Dinard, La Vallée de Rance, Cancale, Dinan en pouvant admirer les vieilles pierres des beaux villages fleuris, les moulins ... bien sûr sans oublier nos dégustations d'huitres et de galettes.

    Merci aux organisateurs pour cette semaine conviviale qui permet de se retrouver et de pédaler entre féminines .

    Odile,Chantal, Claudette, Marie-Christine 

     

  • 2 juillet 2017      

    Vélodyssée juin 2017

    Après avoir pris la direction de l’est il y a 2 ans , nous voulions finir la Loire à vélo et faire la vélodyssée de Nantes à Hendaye.

    Cette année nous nous sommes embourgeoisés… car nous nous sommes équipés de sièges pour ne plus manger par terre et d’une tente où nous pouvons nous mettre debout !! C’est quand même un vrai plus pour nos vieux os.

    C’est donc le mercredi 7 juin que nous prenons la route de Saint Mathurin pour rejoindre le circuit de la loire à vélo par un petit vent de face qui ne nous quittera pas avant la mer !!

    Nous sommes relativement chargés mais sans plus, 20kg pour Claudette et 25kg pour moi (la tente et le camping gaz et un peu de nourriture).

    Sur la levée de belle poule nous nous faisons doubler par un drôle d’engin… la voiture à pédales d’un professeur du collège agricole du Fresne. Son vélo caréné roule à 40km/h et après un brin de causette et d’encouragements il nous laisse sur place !!

    Puis Sainte Gemmes, Bouchemaine , La Pointe où la Maine se jette dans la Loire et derrière une belle côte pour monter dans les vignes à Épiré puis nous retrouvons la Loire à la Pierre Bécherel. Ensuite nous serons entre le fleuve et le chemin de fer.

    Avant le pont de Chalonnes nous nous arrêtons pour déjeuner sur une table mise à la disposition des cyclotouristes. Nous faisons une halte à la chapelle Notre Dame du Marillais et nous filons vers Ancenis notre première étape. Un très beau camping où les cyclotouristes sont choyés : barnum pour les cyclos avec tables, bans ,frigo et micro-ondes. C’est super nous sommes les seuls campeurs et un groupe de jeunes logent dans des mobils-homes.

    Le lendemains direction Nantes en traversant les tenues maraîchères. Une machine à ramasser les radis est en action et nous faisons un arrêt … les radis sont vendus en sachets pour les Allemands.

    Nous arrivons dans Nantes très facilement et nous voici devant le stade Marcel Saupin , un lieu très fréquenté et il y a une boulangerie qui vend des casse-croûtes par dizaines !! Nous suivons la Loire par les quais et nous voici déjà hors de la ville. Nous profitons d’une aire aménagée pour déjeuner et nous voici prêt à traverser la Loire… Le premier bac sera le bon car nous pensions être au Pellerin !!

    Il nous faudra faire quelques kilomètres sur la rive droite pour retrouver le circuit officiel. La rive gauche de la Loire est très industrialisée et nous le voyons encore mieux du coté de Paimboeuf, notre deuxième étape.

    Après une petite ondée nocturne nous repartons pour la côte de Jade après avoir fait une arrivée sur le pont de Saint Nazaire par une piste cyclable. Nous nous voyons bien petit face à cet ouvrage majestueux.

    Sur la côte nous suivons la Vélocéan à travers Saint Brévin et toutes les résidences secondaires qui bordent la mer. Nous longeons le bord de mer à Saint Brévin l’océan puis retour dans les terres et occulter la pointe Saint Gildas. A Pornic passage dans les villas de même à La Bernerie et Les Moutiers en Retz. Nous retrouvons la mer et nous longeons un immense camping 4 étoiles au Port du Collet qui nous semble trop bien pour nous ,mais il n’y en a pas d’autre auprès et nous y serons très bien accueillit pour un prix raisonnable… comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences !!

    Après le port du Collet nous sommes dans les polders , les parcs à huîtres et les champs d’éoliennes. Nous sommes sur de petites routes côtières et c’est très agréable.

    Nous sommes en Vendée et comme nous ne voulons pas passer le gois et aller à Noirmoutier que nous connaissons ,nous descendons à Beauvoir sur mer. Nous y faisons des courses et nous suivons une voie verte qui va à Saint Urbain . Ce village n’est pas sur le guide et nous prenons une route qui va vers Saint Jean de Monts où nous retrouvons la mer et le célèbre remblai. Il y a beaucoup de monde car il y avait sur la plage un tournoi de foot pour les moins de 10 ans. Nous déjeunons sur le remblai où il y a des bans tous les 500m et nous repartons vers Saint Gilles croix de vie et Brétignolles car nous voulons dormir au camping des dunes près de Brem sur mer;90 km aujourd’hui par une belle journée et nous devons être fatigué car l’hôtesse du camping nous offre 2 verres d’eau bien fraîche que nous dégustons !!

    Aujourd’hui il a fait très chaud et nous avons bien roulé,

    C’est déjà dimanche et nous partons vers Les Sables d’Olonne par une voie verte dans la foret domaniale d’Olonne. Nous sommes venus plusieurs fois par ici mais en vélos nous découvrons une autre face de ces dunes. Nous faisons un détour par La Chaume pour bien découvrir les Sables et son célèbre chenal par où rentrent les concurrents du Vendée Globe...

    Nous continuons sur la corniche et une superbe vue sur la mer, le puits d’enfer et retour dans les terres par de vieux marais salants pour passer par Jard sur mer et arriver à la Tranche sur mer. Nous choisissons de trouver le camping indiqué par le guide car ici il y a plus de 20 campings … de 2500 résidents l’hiver ,il y a plus de 75 000 personnes l’été !! Heureusement nous sommes en juin et la foule sera pour juillet...les campings se préparent pour la saison.

    Lundi en route pour La Faute sur mer où il n’y a plus de traces de la tempête Synthia puis L’Aiguillon sur mer et nous quittons la mer pour d’anciens marais où il y a beaucoup de cultures céréalières . Nous empruntons des routes qui servent aux engins agricoles toujours plus gros et plus lourds et celles -ci sont défoncées. Il nous faut bien regarder où vont nos roues et sur 20km nous aurons bien des sueurs froides mais pas d’avaries.

    A Marans nous arrivons en Charentes Maritimes et nous sommes vite à La Rochelle la ville où le vélo est roi. Peu de voitures en centre ville et nous prenons un rafraîchissement sur le port !!

    Nous quittons la ville par le port des minimes en travaux et nous avons la chance de voir le Belem qui doit appareiller dans la soirée.

    Nous pédallons jusqu’à Chatelaillon plage au camping du guide « Au port Punay » près de l’anse des boucholeurs. Un jeune vends sur le parking des œufs et des cerises, cela nous changera des nouilles et abricots du menu habituel…

    Mardi , nous avons roulé pendant 6 jours et comme nous arrivons à Rochefort où nous voulons voir la Corderie Royale nous prenons le temps de rendre visite à une amie de notre fils Sébastien et fille de notre président qui habite à Fouras.

    Nous roulons jusqu’aux portes de Rochefort à Vigouroux où l’hotesse a vecu à Beaufort en Vallée. Claudette connaît ses parents !! Le monde est petit.

    Mardi après midi visite de Rochefort et de la Corderie Royale et de l’Hermione et tour dans les rues de la ville

    Mercredi nous partons vers Marennes par un grand détour pour rouler sur des routes très sécurisées et passer un ancien pont de chemin de fer sur la rivière Charente où il y a une voie verte maintenant que emprunterons sur une vingtaine de kilomètres. Nous suivons le canal de Bridoire et Marennes n’est pas loin.

    Nous passons la Seudre et nous sentons les huîtres…. Après cette superbe vue, nous pédalons dans la foret domaniale de La Tremblade pour longer la mer à La Palmyre. Quelques cotes agrémentent le bord de mer et nous nous arrêtons au camping cote de Beauté à Saint Palais sur mer où le gérant nous apporte une table et 2 chaises , le vrai accueil vélo !!

    Après le dîner nous allons en bord de mer profiter de la vue, du bon air, et du coucher de soleil qui est tard à cette saison.

    Le lendemain jeudi réveil tôt car c’est la journée du passage de la Gironde et il faut arriver 1 heure avant le départ du bateau et il y a 1/2 heure de traversée. Et nous voici sur la pointe de Grave

    Nous reprenons nos vélos en route pour Hendaye… nous sommes sur des voies vertes un peu à l’intérieur des terres et nous traversons Soulac, le temps est très beau et c’est très agréable de rouler à l’ombre des pins. Près de Montalivet les Bains nous voyons les installations d’Euronat un immense ensemble naturiste européen…. Nous allons voir la mer à Montalivet puis nous continuons dans les dunes où il y a de petites cotes qui aiguisent les mollets. Passage à Hourtin Plage puis la route devient plus large pour laisser la place aux militaires . Nous passons entre la mer et le lac d’Hourtin et de Carcans. Nous faisons halte au camping de Maubuisson où nous rejoint Gérard notre ami bordelais qui nous dit qu’il passait ici ses vacances dans sa jeunesse….

    Nous dînons au restaurant bien sur !!

    Vendredi en route vers le sud pour le bassin d’Arcachon. Nous roulons sur une départementale car il y avait une trop belle côte sur la voie verte… mais cette route est aussi bosselée...Nous allons voir la mer à Lacanau et reprenons la voie verte derrière les dunes vers le Porge-océan puis le grand Crohot et là nous descendons vers le bassin et nous nous arrêtons à Andernos dans un camping au bord de l’eau.

    Samedi nous partons pour Arcachon par les pistes cyclables .C’est le week end et vu le temps ensoleillé les bordelais sont sortis prendre l’air de la mer et il y a beaucoup plus de monde sur la route...Nous essayons de passer au plus près du bassin après Le Teich et nous sommes dans la zone ostréicole et tous ses ports . Nous arrivons à Arcachon par un chemin en traverses de bois et Claudette crèvera de sa roue arrière !! Le temps de réparer puis de trouver un marchand de vélos pour acheter une chambre à air et nous voilà en quête du camping municipal qui se trouve au sommet d’une belle côte !! nous nous remettons de nos émotions et nous sommes bien installés pour 2 nuits car nous voulons traverser le bassin demain et faire un peu de tourisme et se reposer.

    Dimanche journée plus cool… nous traversons le bassin pour visiter le cap ferret et sa vue sur la dune du Pilat.

    Nous déjeunons chez une ostréicultrice d’huitres sorties de l’eau et bien qu’elles soient un peu laiteuses nous n’en n’avons jamais mangé d’aussi délicieuses,plus quelques crevettes. C’est parfait.

    Après cette journée sur la pointe du Cap ferret nous rentrons au camping d’Arcachon par une route directe indiquée par le camping et cela raccourci énormément…

    Lundi nous repartons et rejoignons la vélodyssée au Moulleau et nous voici tout prêt de la célèbre dune du Pilat. Nous voyons l’escalier pour monter sur la dune mais nous n’avons pas prévu d’y monter. Ce n’est pas facile de laisser nos vélos et notre maison sans garde !!!

    Nous entrons dans les Landes et la voie verte suit les dunes et c’est assez bosselée contrairement à ce que nous pensions…Nous sommes dans les pins et la chaleur est supportable.

    A Biscarosse-Plage nous descendons vers l’étang de Cazeaux et de Sanguinet. Nous ne pouvons pas suivre la cote car il y a un tres grand

    camp militaire !!! Nous arrivons à Parentis en Born auprès des puits de pétrole français…

    Et comme il y a de l’énergie pas trop chère sans doute il y a de très grandes serres à tomates, le soir au terrain de camping nous voyons les étrangers qui travaillent dans ces serres des polonais pour la plupart !!

    C’est à Gastes que nous arrêtons au bord de l’étang de Biscarosse et de Parentis où il y a une belle piscine ce qui nous fait du bien après une chaude journée.

    Mardi nous reprenons la route et nous retrouvons l’océan à Mimizan-Plage… nous avons contourné le camp militaire !!! Notre piste cyclable est derrière les dunes et nous pouvons rejoindre la mer aux endroits aménagés près des plages : Contis les bains,Cap de l’Homy puis Saint Girons Plage.

    Une belle immensité de sable que nous laisserons peu après pour descendre vers l’étang de Léon.

    Nous nous arrêtons à Léon, au camping Lou Puntaou, un énorme complexe d’hotelerie de plein air qui possède un restaurant ouvert le soir, nous y dinons.

    Mercredi nous reprenons la route avec un bon moral car nous sentons la fin du voyage arriver… Voici Vieux-Boucau les bains et nous ne voyons pas un changement de direction et nous nous retrouvons à Soustons … Nous rebroussons chemin car nous ne pouvons pas retrouver la route facilement, 12km de rallonge !!

    Nous retrouvons la route et la mer à Hossegor.

    Claudette aperçoit les Pyrénées et fait le signe de la victoire... Nous traversons Cap Breton et par cette chaude journée nous pensons nous arrêter près de l’étang du Turc ( cela ne s’invente pas) à Ondres . Super Camping avec une grande piscine et des bains bouillonnants...

    Un camping bien fleurit avec des cannas !!!

    Jeudi nous sommes sur le départ pour la dernière étape…. En route pour Hendaye !!

    Après un détour par la mer , nous longeons l’Adour pour arriver à Bayonne. Ce n’est pas le plus beau parcours mais nous arrivons à la gare et nous en profitons pour acheter nos billets de retour...Hendaye-Angers avec les vélos, il y en aura pour une journée donc ce sera lundi prochain. Nous aurons 3 jours pour nous reposer.

    Nous repartons en longeant l’autre rive de l’Adour et nous voici à Anglet et nous retrouvons le bord de mer et la cote Basque certainement le plus beau parcours de cette vélodyssée mais aussi le plus pentu !!! 13km séparent Bayonne de Biarritz.

    Le Carlton et ses agapanthes Le Rocher de la Vierge

    Guéthary Saint Jean de Luz

    Il est 16h et nous voici arrivé au terme du voyage. Les derniers kilomètres se sont effectués avec les voitures et dans les montées il n’est pas trop facile de rouler bien en ligne car le chargement nous fait zigzagué légèrement . La route de la corniche est superbe mais dangereuse, nous sommes arrivés et nous avons l’intention de nous reposer et nous finirons le séjour dans un mobile-home tout neuf …

    Nous visitons Hendaye et ses massifs d’agapanthes et nous passons notre samedi en Espagne à Fuenterrabia à l’aller par les terres et Irun en une heure puis le retour en traversant le port en 10 minutes !!

    Hendaye depuis l’Espagne

    Fuenterrabia

    La plage d’Hendaye et ses surfeurs

    Massifs de Fleurs à Hendaye : Tulbaghia, Cannas et alstroémères

Imprimer E-mail