6h30, les enregistrements débutent dans l'expectative d'une météo incertaine et confirmée par l'arrivée des premiers cyclos Nantais qui ont subit des pluies importantes sur leur trajet pour rejoindre la salle Bourguillaume à Beaufort-en-Vallée où sera donné le départ de ce nouveau Brevet Audax 200.

52 cyclos répartis en deux groupes quittent la salle à 7h15 alors que les premières gouttes font leur apparition, mais il en faut plus que cela pour arrêter un peloton <d'Audacieux>.

Dans ce petit monde de la grande distance beaucoup se connaissent et se retrouvent, on échange sur ce qui a été déjà accompli en ce début d'année ou sur les projets.

"Le Petit Versailles" marque l'abandon de la départementale pour une première petite route forestière, les kilomètres défilent sous une petite pluie, ce qui ne semble pas gêner les chevaux du haras qui attendent pour aller sur la piste d'entrainement. 

      La pluie a cessé lorsque nous atteignons le charmant village de Gizeux dans l'Indre et Loire, terme de notre première étape; les uns enlèvent un vêtement, d'autres sortent la banane ou la barre de céréales reconstituante de la musette, quand aux amateurs de "petits noirs" le bar est là pour les satisfaires. Mais 15 minutes cela passe vite et la crevaison détectée tardivement retarde quelques peu le départ du second groupe conduit par Etienne et Robert.

   Notre parcours tracé dans la forêt est jalonné de nombreux miradors de chasse, la région est sans doute giboyeuse, mais ce matin pas un cervidé ne traversera. Le temps d'une photo souvenir devant le château de Champchevrier et nous arrivons à Ambillou, toujours  dans le 37, pour notre second arrêt programmé, ce qui fait le bonheur du propriétaire de la seule  "pompe à houblon" du village.

le dernier tronçon ne présentant pas de difficultés particulières, si ce n'est un vent défavorable par endroit; le terme de la matinée est atteint à l'heure prévue, 12h28 et 106 kilomètres accomplis.

L'Auberge de l'Escotais à Saint Paterne Racan est à recommander à plusieurs titres: bonne cuisine, cadre agréable et original, Jacky, le chef, est des nôtres puisque cyclo et président du club local; nous y avons passé un très bon moment.

Mais il fallait bien boucler notre brevet et ses 94 kilomètres restants; le dénivelé à venir était plus important et ce, dés le 5ème kilomètre, mais en appliquant l'allure Audax les deux pelotons franchirent groupés les difficultés de l'après midi. Seul regret pour certains la fermeture des commerces au kilomètre 153, il est vrai qu'avec ce soleil bien présent une petite boisson fraîche !...

 Lac, forêts et vergers se succéderons jusqu'à l'arrivée; l'organisateur n'ayant pas remis la Côte du Tertre au menu, certains participants de l'Audax 2016 en furent bien soulagés.

 

Comme chaque année, pour prolonger ce moment de convivialité, la journée se termina par une collation et la validation du brevet pour tous les cyclos.

Merci aux bénévoles et aux cyclistes présents à cette organisation des Randonneurs du Val d'Authion.

Prochain Audax 6 avril 2019 (à confirmer)

                                                                                                                                                                                                                  Jean Luc